« Quatre métiers, quatre villes : Shanghai, Dakar, Lyon, Bucarest. La vie en entreprise aux quatre coins du monde. »

Quatre métiers, quatre villes : Shanghai, Dakar, Lyon, Bucarest. La vie en entreprise aux quatre coins du monde. Une mise en scène originale permet à chaque spectateur d’être au centre de l’histoire. Il devient le confident de chaque personnage. Il est le témoin de la façon dont l’intimité des quatre héros est pulvérisée par l’entreprise. Un spectacle immersif qui permet de suivre au plus près les destins croisés d’une ouvrière chinoise confrontée aux règles drastiques de l’usine, d’une ingénieure bulgare sous pression, d’un téléopérateur sénégalais qui ne dort plus et d’un responsable qualité français qui n’échange plus que par Skype…

Après Sous la glace de Falk Richter (création 2015) qui interroge les liens entre défaillance du sentiment d’exister et obligation de la performance au sein d’un cabinet de consultants, Pulvérisés met en scène quatre personnages très différenciés, tant du point de vue social que géographique, qui sont confrontés à la pression de l’entreprise et qui,  pour avancer, progresser, ou tout simplement ne pas s’effondrer ne peuvent compter que sur leur capacités de résistance ou de volonté.

Un dispositif immersif

Le spectacle sera construit avec un procédé immersif permettant de placer les spectateurs au sein du dispositif : un podium blanc en croix, éclairé par quatre lampadaires pourra aussi bien s’installer en salle que dans des espaces non équipés, voire extérieurs. Le public sera placé dans les quatre angles de ce podium. Le spectateur deviendra alors le collègue de l’ouvrière chinoise, le téléconseiller du plateau téléphonique au Sénégal, le collègue de la réunion de Bucarest, la famille du responsable français…

La thématique du travail, enjeu central dans la construction des individus et des sociétés, appelle un dispositif permettant d’aller à la rencontre des citoyens, même (et peut-être surtout) ceux qui sont éloignés des équipements et des pratiques culturels. Le spectacle, grâce à un dispositif immersif et autonome, sera particulièrement adapté à des tournées en décentralisation sur des lieux équipés ou non.

Photo de la scénographique du spectacle Pulverises de Alexandra badea, compagnie Arcade

Dispositif scénographique du spectacle


« LES THÈMES DE PULVÉRISÉS » PAR ALEXANDRA BADEA
Grand prix de Littérature dramatique en 2013